Le cimetière mérovingien de Criel sur Mer (13)

Publié le par Phil

Ensemble des sépultures 20 à 24

Toutes ces sépultures proches de la surface du sol actuel ont souffert d'agressions diverses, naturelles et humaines. Les recoupements des inhumations n'ont rien arrangé et nous nous trouvons probablement dans un secteur d'utilisation tardive de la nécropole.

Sépulture 20

Elle est peu entaillée dans la craie. Un squelette y repose en position décubitus dorsal, le bras gauche le long du corps et le droit probablement replié sur le bassin. La tête est tournée sur la droite. Cette inhumation recoupe les sépultures 23 et 24, elle leur est donc antérieure.

Sépulture 21

Elle est trop partiellement fouillée.

Sépulture 22

Sa fragmentation et sa fouille partielle n'autorisent pas de commentaire.

Sépulture 23

Elle se trouve immédiatement posée sur la sépulture 24 dont l'orientation varie peu. La sépulture 23 a subi quelques bouleversements occasionnés par l'inhumation de la sépulture 20 et les labours anciens. Cela a entraîné une dislocation partielle de certaines parties du squelette, dont surtout le crâne a souffert. Néanmoins, ce dernier est en position decubitus dorsal, les mains probablement sur le pubis.

Sépulture 24

Le squelette est en position decubitus dorsal, les bras le long du corps. Il manque là aussi une bonne partie du crâne probablement détruit lors de l'inhumation du défunt numéro 20. En effet, il était courant, à cette époque, de démanteler une sépulture plus ancienne pour accueillir la nouvelle. Une fausse peu profonde a pu être décelée. Le bon en État de conservation du squelette 24, malgré la proximité directe du squelette 23 semble indiquer que les deux inhumations ont été pratiquées dans un délai très court, voire le même jour.

 

37.jpg

 

38.jpg

 

39.jpg

Commenter cet article